Nom d'utilisateur :   Mot de Passe :

 
Grand public
Le Gercor
Informations Générales sur le Cancer
Les Types de Cancer
Les Traitements
Les Conseils Pratiques
Professionnels
Les Recommandations Thérapeutiques
Les Publications
Résumés des Protocoles Gercor
Le Courrier du Gercor
Cas Cliniques
Résumés Protocoles Gercor non promoteur
 


 
Bronches
Canal anal
Cancers métastatiques
Carcinomes infiltrants
Colon
Endomètre
Epithéliomas (vagin)
Epithliomas (vulve)
Estomac
Foie
Maladies trophoblastiques
Mélanome malin cutané
Mésothéliome pleural
Métastases cérébrale
Oesophage
Ovaire
Pancréas
Prostate
Rectum
Rein
Sarcomes
Sein
Testicule
Tête et cou
Tumeurs voie excrétrice supérieure
Tumeurs neuro-endocrines
Tumeurs osseuses
Vessie
Voies biliaires
 

 

Généralités
I-1 Incidence

3 à 5 % des cancers gynécologiques
Age : > 50 ans


I-2 Anatomo-pathologie

- Carcinome épidermoïde ;
- Carcinome adénosquameux ;
- Carcinome verruqueux ;
- Carcinome basaloïde, carcinoïde (cellules de Merkel) ;
- Carcinome à cellules transitionnelles ;
- Adénocarcinome (glande de Bartholin).


I-3 Classification par stade FIGO 1995


I-4 Pronostic

I-4-1 Facteurs :

I-4-2 Survie à 5 ans :

[retour]

Traitements
II-1 Stade IA (stade I et II dans un type histologique verruqueux ou basaloïde)

Exérèse chirurgicale conservatrice avec une marge de tissu sain de 1 à 2 cm.

II-2 Stade IB et II de type carcinome épidermoïde

Vulvectomie radicale et prélèvement ganglionnaire inguinal superficiel bilatéral. En cas d'envahissement ganglionnaire, radiothérapie externe post-opératoire ganglionnaire de 45 à 50 Gy en 5 à 6 semaines évitant la
région centro-pelvienne.

II-3 Stade III, IVA

Irradiation externe pré-opératoire pelvienne et inguino-crurale bilatérale : 40 Gy en 4,5 semaines suivie 5 semaines plus tard d'une chirurgie radicale.

En cas de contre-indications chirurgicales liées au terrain, radiothérapie exclusive : irradiation externe pelvienne et inguino-crurale bilatérale de 45 Gy en 5 semaines et curiethérapie interstitielle de complément à bas débit
de dose de 20 Gy.

L'intérêt d'une chimiothérapie concomitante à la radiothérapie dans quelques cas sélectionnés reste à évaluer.

[retour]
Sitemap