Nom d'utilisateur :   Mot de Passe :

 
Grand public
Le Gercor
Informations Générales sur le Cancer
Les Types de Cancer
Les Traitements
Les Conseils Pratiques
Professionnels
Résumés des Protocoles Gercor
Résumés Protocoles Gercor non promoteur
Les Publications
 


 
Cancers bouche et gorge
Cancer colorectal
Cancer endomètre
Cancer estomac
Cancer foie
Cancer larynx
Cancer ovaire
Cancer pancréas
Cancer peau
Cancer poumon
Cancer prostate
Cancer rein
Cancer sein:
  > Généralités
  > Prévention
  > Traitements
  > Effets secondaires
  > Reconstruction
Cancer testicules
Cancer col de l'utérus
Cancer vessie
Tumeurs et métastases
Tumeurs système nerveux central
 

 

Conforter le diagnostic

Le cancer du sein le plus fréquent est un carcinome, c’est-à-dire un cancer né des tissus glandulaires.

Après examen de la tumeur, le pathologiste est capable de déterminer le type de cancer et surtout s'il est invasif c'est-à-dire s'il a dépassé les canaux galactophoriques.

Généralement, d’autres tests permettent au médecin d'affiner son diagnostic. Ce sont :

  • les tests récepteurs d'oestrogènes et de progestérone (tests hormonaux) : ces tests indiquent si le cancer a besoin d'hormones pour progresser. Dans l'hypothèse positive, il est probable qu'une hormonothérapie puisse être un traitement efficace, car elle prive les cellules cancéreuses des oestrogènes indispensables à leur croissance,
  • les radiographies,
  • les tests de laboratoires,
  • un examen des os, du foie ou des poumons car le cancer du sein peut éventuellement se propager dans ces régions du corps.


Avant de commencer tout traitement, il est indispensable de s'assurer que la prise en charge médicale est multidisciplinaire, faisant intervenir non seulement le chirurgien mais aussi l'oncologue médical, le radiothérapeute, le radiologue.

Les patientes disposent de toute façon d'environ 3 et 4 semaines entre le résultat de la biopsie et le début du traitement choisi.

[retour]

Les traitements possibles
Les traitements sont soit locaux soit systémiques, soit les deux combinés :

  • les traitements locaux sont utilisés pour enlever ou détruire le cancer du sein dans une zone spécifique ; ce sont la chirurgie et la radiothérapie,
  • les traitements systémiques ont pour but de contrôler et détruire le cancer dans l'ensemble du corps ; il s'agit de la chimiothérapie, de hormonothérapie ou de l'immunothérapie. Ils sont donc utilisés soit pour diminuer une tumeur avant un traitement local, soit pour éviter une rechute, soit enfin pour traiter un cancer métastatique.


La chirurgie

La chirurgie est le traitement le plus utilisé pour soigner le cancer du sein. Il existe plusieurs interventions possibles :

  • la tumorectomie qui conserve le sein (elle retire juste la zone de la tumeur),
  • la mastectomie qui enlève tout le sein,
  • la mastectomie partielle,
  • l'extraction des ganglions situés sous les aisselles ou le curage ganglionnaire : ces interventions permettent de déterminer si les cellules cancéreuses ont pénétré le système lymphatique.


La radiothérapie

La radiothérapie utilise des rayons pour détruire les cellules cancéreuses. Un générateur oriente les rayons directement vers le sein. Il s'agit d'une radiothérapie externe.

Plus rarement, on place dans le sein des matières radioactives situées dans des tubes en plastique ; on parle alors de radiothérapie implantatoire ou de curiethérapie.

La radiothérapie intervient en complément de la chimiothérapie et de l'acte chirurgical, en particulier après une tumorectomie ou une mastectomie partielle. Les rayons ont pour but de détruire les cellules cancéreuses qui ont pu rester dans la zone traitée et diminuent le risque de récidive locale.


La chimiothérapie

La chimiothérapie utilise dans le traitement du cancer du sein des médicaments combinés (poly-chimiothérapie). Ces médicaments sont administrés par perfusion après la pose d'un site implantable. Ces médicaments entrent dans le système sanguin pour agir sur l'ensemble du corps. Ils ont pour rôle de prévenir l'apparition de métastases.


L'hormonothérapie

Ce traitement a pour but de priver les cellules cancéreuses des hormones sexuelles dont elles ont besoin pour se développer. Il s'agit le plus souvent de médicaments utilisés par voie orale. Les médicaments ont pour objectif de bloquer la formation d'hormones sexuelles naturellement secrétées par les ovaires. Parfois, une ablation des ovaires est préconisée ou on propose une "astration médicamenteuse" aux femmes non ménopausées .


L'immunothérapie

Certains médicaments sont aussi utilisés pour renforcer le système de défense de l'organisme contre le cancer du sein et pour ralentir la prolifération cancéreuse.

Il s'agit actuellement d'une voie de recherche.

[retour]

Les différents stades de la maladie
Une femme victime d'un cancer du sein doit impérativement formuler toutes les questions qu'elle se pose à son médecin. Elle doit prendre une part active au processus de décision pour connaître ses alternatives de traitement.

Cependant, la décision thérapeutique dépend pour une large part de certains facteurs :

  • l'âge,
  • si la femme est ménopausée,
  • l'état de santé général,
  • la taille et la localisation de la tumeur,
  • le stade de la maladie,
  • les résultats des tests de laboratoire.

Les facteurs déterminants pour déterminer le choix du traitement le plus approprié sont :

  • le stade de la maladie qui tient compte de la taille de la tumeur, de l’atteinte ou non des ganglions et de l’éventuelle présence de métastases,
  • le degré de différenciation de la tumeur,
  • les récepteurs hormonaux,
  • l’âge.

On peut distinguer plusieurs stades de la maladie dont les options thérapeutiques sont différentes :

- le carcinome non invasif,

- le carcinome invasif de moins de 1 cm de grade 1,

- le carcinome invasif de plus de 1 cm ou de grade 2 ou 3,

- le cancer avec extension ganglionnaire,

- le cancer inflammatoire,

- le cancer métastatique.

L'option de participer à un essai thérapeutique doit toujours être considérée quel que soit le stade de la maladie, car il s'agit le plus souvent de bénéficier de nouveaux traitements.

[retour]

Plus d'informations, consultez notre rubrique "les liens utiles"