Nom d'utilisateur :   Mot de Passe :

 
Grand public
Le Gercor
Informations Générales sur le Cancer
Les Types de Cancer
Les Traitements
Les Conseils Pratiques
Professionnels
Résumés des Protocoles Gercor
Résumés Protocoles Gercor non promoteur
Les Publications
 


 
Cancers bouche et gorge
Cancer colorectal
Cancer endomètre
Cancer estomac
Cancer foie
Cancer larynx
Cancer ovaire
Cancer pancréas
Cancer peau
Cancer poumon
Cancer prostate
Cancer rein
Cancer sein:
  > Généralités
  > Prévention
  > Traitements
  > Effets secondaires
  > Reconstruction
Cancer testicules
Cancer col de l'utérus
Cancer vessie
Tumeurs et métastases
Tumeurs système nerveux central
 

 

Introduction
Dépistage régulier et diagnostic précoce sont les deux clés de la guérison.

Dépistage
Les principes sont les suivants :

1. Les femmes doivent voir leur médecin régulièrement et s'informer sur les facteurs de risque qui peuvent les concerner. Celles qui entrent dans la catégorie des femmes à risque doivent demander à leur médecin de leur prescrire systématiquement les examens de dépistage requis ; il est aujourd'hui démontré qu'une détection précoce diminue fortement la probabilité de décès.

2. Les femmes peuvent elles-mêmes prendre une part active à une détection précoce en faisant régulièrement un auto-examen de leurs seins, en consultant leur médecin pour faire une palpation des seins, une mammographie voire une échographie.

Rappelons que la mammographie est le meilleur instrument pour détecter tôt un cancer du sein, avant même que les symptômes n'apparaissent. En effet, cet examen permet de détecter la présence d'une masse anormale bien avant qu'une douleur ne soit ressentie.

En particulier, la mammographie peut détecter des zones de micro-dépôts de calcium dans le sein appelés micro-calcifications, qui même s'ils sont souvent bénins, peuvent parfois révéler un cancer


3. Lorsqu'un examen mamographique révèle une anomalie, d'autres examens sont nécessaires, en particulier une biopsie. Si cette détection précoce ne garantit pas la guérison à 100%, il s'avère qu'elle diminue substantiellement les risques du développement d'un cancer. C'est pourquoi, les médecins préconisent aujourd'hui aux femmes une mammographie régulièrement.

[retour]

Surveiller les symptômes

Généralement, un cancer du sein au stade initial ne provoque pas de douleur. Souvent aucun symptôme ne se manifeste. C'est lorsque le cancer progresse qu'il crée des changements que toute femme peut détecter.

Il peut s'agir des symptômes suivants, sachant que ces mêmes symptômes n'impliquent pas la présence systématique d'un cancer :

1. une boule ou une épaisseur située dans ou à côté du sein ou sous l'aisselle,

2. une modification de la taille ou de la forme du sein,

3. une douleur dans le mamelon,

4. un mamelon qui a tendance à rentrer vers l'intérieur du sein,

5. une anomalie de la peau du sein,

6. une douleur générale du sein.


La prudence veut que si ces symptômes se manifestent un bilan immédiat soit fait.

[retour]

Diagnostic

Pour parfaire son diagnostic, le médecin doit faire un examen clinique complet, interroger sa patiente sur ses antécédents familiaux et son histoire médicale personnelle.

Les étapes de l'examen clinique sont les suivantes :

1. le médecin fait une palpation des seins pour déterminer la taille, la texture de la tumeur et voir si elle bouge facilement,

2. la mammographie donne au médecin des informations supplémentaires sur cette tumeur,

3. L' échographie permet de voir si la tumeur est remplie de liquide (il s'agit alors plutôt d'un kyste ) ou si elle est solide. Le fait qu'elle soit solide ne signifie pas forcément qu'il s'agit d'un cancer. S’il s’agit d’un kyste, il s’agit le plus souvent d’une tumeur bénigne.

Selon les résultats de ces examens préliminaires, le médecin peut vouloir faire d'autres investigations ou simplement surveiller sa patiente régulièrement.

Lorsque le moindre doute persiste, le médecin peut exiger une biopsie, une aspiration voire une exérèse de la tumeur soient réalisées par un chirurgien afin de faire examiner au microscope le contenu de la tumeur.

[retour]

Plus d'informations, consultez notre rubrique "les liens utiles"