Nom d'utilisateur :   Mot de Passe :

 
Grand public
Le Gercor
Informations Générales sur le Cancer
Les Types de Cancer
Les Traitements
Les Conseils Pratiques
Professionnels
Résumés des Protocoles Gercor
Résumés Protocoles Gercor non promoteur
Les Publications
 


 
Biologie du cancer
L'épidémiologie
Cancer : causes possibles et prévention
Cancer et génétique
Dépistage du cancer
Symptômes du cancer
Diagnostic du cancer
Ethique et cancer
 

 

Définition du gène
Toute l'information nécessaire au développement et au fonctionnement de chaque cellule est contenue dans les molécules d'ADN du noyau de la cellule.

Les gènes sont des unités fonctionnelles au sein de ces molécules.

Les chromosomes représentent l'ensemble de ce matériel. Ils sont au nombre de 46, 23 d'origine paternelle, 23 d'origine maternelle. Chaque gène est donc présent en deux exemplaires, appelés allèles, l'un hérité du père, l'autre hérité de la mère. Ces deux allèles qui peuvent être identiques ou différents (un sain, l'autre malade par exemple) constituent le génotype de l'individu.

[retour]

Dysfonctionnement du cycle de la cellule
Une mutation peut survenir au sein d'un gène ou certains fragments peuvent se perdre. La cellule est normalement capable de corriger ces anomalies mais son système de réparation est parfois dépassé. L'anomalie induite par la mutation peut être si grave qu'elle entraîne parfois la mort de la cellule. Parfois aussi, les mutations peuvent induire l'immortalité de la cellule et donc l'apparition d'un cancer.

Cependant, une seule mutation ne suffit pas à provoquer l'apparition d'un cancer ; c'est l'accumulation successive de mutations qui conduit au processus tumoral.

Le cancer est une maladie génétique somatique dans le sens où la prolifération des cellules tumorales est liée au fonctionnement anarchique de plusieurs gènes. Plus la tumeur est maligne, plus l'on constate d'anomalies génétiques. Ainsi, certaines cellules cancéreuses ont-elles des chromosomes entiers en plus ou en moins et de très nombreux gènes anormaux.

[retour]

Gènes et cancer
Les gènes impliqués dans le développement des tumeurs sont des oncogènes. On distingue parmi eux les proto-oncogènes , dont l'activation favorise le développement tumoral. Ce sont habituellement des gènes dominants.

Les anti-oncogènes quant à eux empêchent un tel développement. C'est leur inactivation qui favorise donc l'apparition de tumeurs.

[retour]

Prédisposition familiale ou cancers familiaux
Environ 5 à 10% des cas ont une origine ou une prédisposition constitutionnelle au développement d'un cancer.

On ne parle de cancers héréditaires que si les informations sont suffisamment complètes pour s'inscrire dans le cadre de syndromes prédéfinis transmissibles génétiquement.

[retour]

Gènes et environnement
Un grand nombre de produits chimiques ou autres composants de l'environnement peuvent agir sur les gènes et provoquer leur mutation ou une altération de leur processus de fonctionnement. L'un des résultats peut être la survenue d'un cancer.

[retour]

Plus d'informations, consultez notre rubrique "les liens utiles".